Doctor Who, de la passion au dégoût

Fin décembre 2014, je découvrais la nouvelle série. Quatre mois plus tard, je décidais enfin de me lancer dans la série classique. Mais voilà, 609 épisodes plus tard, j’abandonne. Lire la suite

Publicités

Reportage : dans les coulisses des Daleks envahissent la Terre

Mai 2012 : sur un forum anglais dédié aux épisodes perdus de la télévision britannique et des archives radiophoniques, un utilisateur fraîchement inscrit prétend posséder une copie d’un numéro de A Whole Scene Going. Cette brève émission, dédiée à un public jeune et diffusée hebdomadairement durant le premier semestre 1966 sur BBC1, s’intéressait aux modes du moment en plein Swinging London. Sur les 24 numéros diffusées, seuls 4 existent officiellement aujourd’hui. Lire la suite

Quatre langues, quatre ambiances

Fin 1986, Alain Carrazé, alors en charge des séries pour l’émission des frères Bogdanoff Temps X, convainc la direction de TF1 d’acheter Doctor Who. Après avoir sélectionné une poignée d’épisodes du début de l’ère Tom Baker (ayant déjà plus d’une dizaine d’années), la BBC s’aperçoit qu’elle ne possède pas de version internationale, c’est-à-dire une version sans voix, avec seulement la musique et les bruitages, afin de pouvoir réaliser un doublage. Ils font alors appel à Dudley Simpson, le compositeur d’origine, pour réaliser la bande originale de la version française. Le tout offrira une VF atypique mais tout de même relativement fidèle à la version d’origine.

En m’égarant sur Internet, je suis tombé par hasard sur d’autres doublages de la série classique, nettement plus étranges : le plus connu étant probablement Doctor Misterio, le doublage mexicain de l’ère Hartnell, exhumé pour les 50 ans de la série. J’ai donc décidé de faire une petite comparaison entre la version originale en anglais, le doublage français, japonais et italien, sur le premier épisode de Tom Baker : Robot, première partie… Lire la suite

Revue de presse française pour Les Daleks envahissent la Terre

dalekslandi

L’affiche française du film est signée Michel Landi (Il était une fois dans l’Ouest, Blow Out, Paris brûle-t-il ?).

Créée en novembre 1961 par les producteurs Milton Subotsky et Max Rosenberg, la société britannique Amicus Productions fut l’une des grandes rivales de la Hammer, spécialisée dans les films d’horreurs de série B. Afin de protéger cette marque en pleine croissance et éviter toute confusion dans les genres, ils créèrent en septembre 1964 AARU Productions pour produire la première adaptation cinématographique de la populaire et nouvelle série de science-fiction : Doctor Who.

Et ainsi le 23 août 1965 sortit dans les salles britanniques Dr. Who and the Daleks, adapté du second serial de la série « The Daleks » (1963). Lucratif au box-office du Royaume-Uni, une suite verra le jour moins d’un an après : Daleks – Invasion Earth: 2150 A.D., adaptée quant à elle de « The Dalek Invasion of Earth » (1964) issue de la deuxième saison.

S’il faudra attendre une tardive diffusion télévisuelle pour obtenir un doublage français du premier film, le second film obtint son visa d’exploitation le 23 mai 1967 puis fit son apparition dans les salles parisiennes le 25 octobre 1967 sous le titre Les Daleks envahissent la TerreLire la suite

Les DVD bâclés de francetv distribution

En France, Doctor Who est une série maudite. Tant par la chaotique tentative de diffusion de la série classique que par la complexe programmation de la nouvelle série. Dans un précédent article, je m’étais attardé sur les DVD français des Daleks envahissent la Terre, seconde et dernière adaptation cinématographique de la série. Aujourd’hui, il va être question des DVD français de la nouvelle série, édités par francetv distribution, et plus particulièrement de ses (nombreux) défauts. Lire la suite

Un montage alternatif pour la VF du téléfilm de 1996

Aujourd’hui, si l’on veut regarder le téléfilm de 1996 en VF, il faut se contenter d’un vieux VHSrip sur le net, enregistrement d’une rediffusion sur Ciné FX, avec le générique français « Le Seigneur du Temps (Docteur Who : le film) ». Il m’était donc venu à l’esprit de faire un repack avec l’image du DVD anglais et le son français du VHSrip.

Et quel fut mon étonnement en découvrant qu’il était impossible de les synchroniser pour une simple et bonne raison : les montages diffèrent. En effet, certains passages ont été supprimés et d’autres montés différemment. Lire la suite